FORUM

L’ASSOCIATION

EXPERTISE

LE RÉSEAU

PROJETS

BIBLIOTHÈQUE

CONTACT

Débat participatif

« En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer
dans les sociétés mondialisées au sein d’une Europe fragilisée ? »

 

 

Pourquoi ce débat ?

 

La nécessité d’une réflexion qui interroge le rôle de toutes les langues, de leur transmission et de leur appropriation dans les sociétés européennes contemporaines s’impose aujourd’hui, étant donné les évolutions, voire les remises en question, d’un projet politique européen commun. Repli identitaire et/ou nationaliste ; différends sur la nature et les enjeux de la démocratie et de la solidarité européennes ; montée en puissance d’une politique sécuritaire ; domination d’une « gouvernance » gestionnaire, néolibérale et technocratique… L’Europe contemporaine doit faire face à des défis inédits ainsi qu’à des interprétations et des réceptions de son histoire pour le moins contrastées, si bien que l’idée même d’un projet politique commun s’en trouve interrogée, et peut-être même mise à mal et fragilisée.

Les langues et les différentes valeurs rattachées à leur apprentissage ont historiquement joué un rôle-clé dans la réflexion sur le projet européen et dans la construction de celui-ci. Le domaine des langues se trouve donc de fait interpellé, dans son projet, son histoire, ses responsabilités et ses finalités, en tant que domaine de recherche et domaine d’intervention, et en fonction des statuts des langues concernées, de leurs ancrages géographiques et sociolinguistiques, des histoires et des représentations qu’elles véhiculent, de leurs modalités et de leurs situations de transmission, d’appropriation, d’évaluation.

Construire du commun suppose de partir de l’hétérogénéité (et des possibles divergences qu’elle implique) liée : à la diversité des expériences, aux choix de valeurs et de société, aux conceptions de la langue, aux dynamiques d’intervention, aux volontés de (non) participation. C’est en tout cas cette idée qui est au principe de ces journées et qui y sera (aussi) mise en débat.

 

Notre démarche

 

Dans une période jugée charnière pour l’Europe et pour la problématique des langues en Europe, nos trois associations ont souhaité, dès juin 2018, initier un événement vecteur de démocratie participative et permettant de favoriser une réflexion collective à partir d’expériences et de projets contrastés. C’est pourquoi nous avons opté non pour un colloque ou une journée d’études, mais pour un débat, en tant que cadre collectif qui accueille des positions pouvant être contradictoires mais discutant ensemble, et qui donne la parole à des acteurs ne dialoguant pas nécessairement entre eux.

 

Principes généraux d’organisation

 

Format retenu

  - Une quinzaine de professionnels du domaine des langues, sollicités par nos soins, lancent les débats à partir de courts textes réagissant à la question posée, qu’ils ont rédigés seuls ou collectivement et qui sont mis en ligne avant les journées.

  - Le public (en présence et à distance) sera invité à réagir à ces prises de position.

  - Les associations organisatrices animeront les séquences de ce débat.

 

Langues des échanges

Dans l’esprit collaboratif animant ces journées, nous nous appuierons non pas sur un dispositif formel de traduction, mais sur les compétences linguistiques des participants aux journées (lanceurs de débats et public) pour assurer la traduction et/ou l’intercompréhension entre les différentes langues mobilisées.

 

 Comment participer ?

 

Public

Ces journées sont ouvertes à toutes les personnes qui se sentent concernées par la problématique des langues en Europe : responsables associatifs, enseignants, formateurs, éditeurs, concepteurs informatiques, décideurs, universitaires, etc.

 

Modalités techniques de participation

Deux modalités techniques de participation sont proposées :

    - en présence : Capacité d’accueil de la salle : 45 personnes. Pour les personnes optant pour le mode présentiel, une participation aux frais de réception (incluant les pauses-café et les déjeuners) sera demandée (participation de 30 euros, à acquitter sur place).

   - à distance : Le débat sera diffusé en direct grâce à un partenariat avec les services DSIC-ENEAD de l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. L’application choisie permettra non seulement d’assister aux débats, mais d’y prendre activement part en ligne.

 

Pour s’inscrire (en présence ou à distance), cliquez sur ce lien pour remplir le formulaire d’inscription. Les inscriptions se font dans la limite des places disponibles.

 

 Lanceurs de débat

(sous réserve de modifications ponctuelles)

 

Giovanni Agresti

Avec le soutien de l’association DORIF-Università (Centro di documentazione e di ricerca per la didattica della lingua francese nell’Università italiana), du réseau international POCLANDE (Populations, Cultures, Langues et Développement), d’Hélène Velasco Graciet, présidente de l’Université de Bordeaux-Montaigne et d’Urtzi Etxeberria, directeur d’IKER (UMR 5478), Bayonne.

 

Mathilde Anquetil

Sur la base d’échanges avec différents enseignants universitaires impliqués dans le domaine de l’intercompréhension.

 

Michel Candelier

Texte co-écrit avec les membres suivants de l’équipe « CARAP » actuelle du CELV, au nom de cette équipe : Jean-François de Pietro ; Brigitte Gerber ; Ildikó Lörincz ; Anna Schröder-Sura.

 

Stefania Cavagnoli

Avec le soutien du Centre de Recherches interdisciplinaires Gender in legislative languages.

 

Daniel Coste

Texte individuel

 

Martine Derivry et Tony Liddicoat

Texte co-écrit pour le Réseau de recherche « Intercultural mediation in language and culture teaching and learning / La médiation interculturelle en didactique des langues et des cultures »

 

Veronica Hagi

Texte co-écrit avec Monica Vlad.

 

Programme prévisionnel

 

Vendredi 14 juin 2019

 

09h00-09h30  Accueil – Inscriptions

09h30-10h00   Mot de bienvenue et présentation du débat participatif (histoire, principes, visées)

Associations organisatrices : Acedle – Asdifle – Transit-Lingua

10h00-12h00   Mise en débats 1

L’Europe face au choix de ses valeurs : quels projets de société ?

Lanceuses et lanceurs de débat : Daniel Coste, Giovanni Agresti, Daniel Véronique, Veronica Hagi

12h00-13h30   Pause déjeuner

13h30-15h30   Mise en débats 2

Réinterroger « langue » : pouvoir, action, expérience ?

Lanceuses de débat : Claire Kramsch avec Noah Katznelson et Jessica Adams, Isabelle Mordellet-Roggenbuck, Stefania Cavagnoli

15h30-16h00   Pause-café

16h00-18h00   Mise en débats 3

Dynamiques d’interventions : domaines de partages, réseaux, diffusion

Lanceuses et lanceurs de débat : Martine Derivry et Tony Liddicoat, Alessandra Tomaselli, Michel Candelier, Mathilde Anquetil

 

Samedi 15 juin 2019

 

08h30–09h00   Accueil – Inscriptions

09h00-11h00   Mise en débats 4

Intervention : tensions, marges de manœuvre, responsabilités

Lanceuses et lanceurs de débat : Jonathan Sazjman, Aleksandra Ljalikova, Emilie Lebreton, Angela Scarino et Michelle Kohler

11h00-11h15  Pause-café

11h15-13h30   Synthèse des débats

13h30-15h30   Prolongements

Collation et échanges informels à chaud : le débat, quelles suites ?

 

Informations pratiques

 

Le débat participatif aura lieu les vendredi 14 (9h-18h) et samedi 15 juin (9h-15h30) 2019
à la Maison de la Recherche – Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 – 4 rue des Irlandais – 75005 PARIS

 

ou (au choix) par téléconférence

 

Inscription obligatoire via ce lien

 

Pour toute question : debparticipatif@gmail.com

 

Le rôle des langues en Europe (textes inter-associatifs antérieurs)

 

Depuis janvier 2017, l’ACEDLE (Association des Chercheurs et Enseignants Didacticiens des Langues Etrangères), TRANSIT-Lingua (Travaux en Réseaux, Approches Nouvelles en Situations Interculturelles et Transnationales), et l’ASDIFLE effectuent une veille sur les travaux du Conseil de l’Europe concernant le nouveau volume compagnon du CECRL et, plus largement, sur le rôle des langues en Europe.

 

Les documents issus de cette veille sont accessibles (du plus récent au plus ancien) en cliquant sur les liens ci-dessous:

 

>>> Appel aux collègues impliqué.e.s dans le domaine des langues en Europe – A clarion call to colleagues concerned with languages in Europe (Septembre 2018)

 

>>> Lettre ouverte aux participants à la « Conférence de lancement du volume complémentaire du CECR avec de nouveaux descripteurs » (Strasbourg, 16-18 mai 2018)

 

>>> CECR : de nouveaux descripteurs non exempts de polémique, Philippe LIRIA (2018)

 

>>> Peut-on (encore) penser à partir du CECR? Emmanuelle HUVER (2017)

 

>>> Tribune sur l’expansion du CECRL (mai 2017)

 

Textes de cadrage à télécharger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact : debparticipatif@gmail.com